Créer des étagères de cuisine

Pour tirer le meilleur parti des surfaces utiles dans une cuisine, il faut parfois composer avec les reliefs. Là où les meubles du commerce trouvent leur limite, des éléments fabriqués de toutes pièces permettent de contourner les obstacles, sans sacrifier à l’esthétique.

Créer des étagères de cuisine

Conseils pratiques

Au moment d’effectuer les perçages, tenez compte de l’orientation des chants chanfreinés pour les tablettes hautes et basses.
● Pensez également à adoucir, au papier de verre, les arêtes des chants apparents aux extrémités des caissons.

Des étagères sur mesure

L’obstacle est ici constitué par une cimaise qui surligne le carrelage mural à l’emplacement des futures étagères : à mi-hauteur précisément. La démonter posait problème, d’autant qu’il aurait fallu supprimer aussi un câblage électrique. La solution, fabriquer des modules suivant le principe du caisson et les fixer sur deux longueurs de tasseaux permettant de compenser l’épaisseur de la moulure.

■ Chevillés et vissés dans la maçonnerie, ces bandeaux de compension sont disposés au ras des bords supérieur et inférieur des étagères, celles-ci courant sur deux murs contigus. Le tasseau inférieur, deux fois moins épais que l’autre, est assemblé en “L” à une baguette de soutien qui recevra des crochets de suspension pour les accessoires de cuisine.

La fabrication

Les modules sont constitués de cinq pièces (dessus, dessous, fond et côtés) débitées dans des planches en hêtre abouté de 200 mm de largeur et 18 mm d’épaisseur. Fournies avec un chant chanfreiné d’origine, elles sont assemblées face contre chant par collage et vissage.

■ Relevez la longueur des éléments, sachant qu’un seul caisson atteint l’angle de mur. L’autre, disposé d’équerre, vient s’appuyer dessus : son extrémité peut ou non être fermée (vous avez le choix !). Après débit à la scie circulaire ou sauteuse, repérez les axes de per­çage : en bordure pour les tablettes, à mi-épaisseur de chant pour les côtés et le fond. Repérez également sur ce dernier, ses trous de fixation (dans le tasseau de compension) à 50 mm du bord supérieur. Percez puis fraisez les entrées de vis, pour dissimuler les têtes. L’assemblage terminé, appliquez deux couches de vernis polyuré­thane incolore, entrecoupées d’un égrenage : à la laine d’acier 00 de préférence.

Les bandeaux de compensation

Pour rationaliser le travail, ces bandeaux (en sapin, latté…) ont la même section, choisie en fonction de l’épaisseur de la cimaise. Celui du haut est composé de deux longueurs contrecollées et vissées (ou clouées) ensemble. Il est percé et fraisé à intervalles réguliers pour son ancrage au mur.

■ Le bandeau inférieur est lui aussi formé de deux tasseaux, mais réunis d’équerre. Vissez le premier au dos de l’étagère, à fleur du dessous. Puis présentez l’ensemble sur le bandeau supérieur pour le fixer dessus. Vous constaterez alors que le caisson bascule légèrement vers l’avant : pour le régler d’aplomb, un calage est à prévoir entre carrelage et tasseau bas. Mesurez l’écart et réalisez des cales à façon, que vous glisserez entre mur et module. Il restera à fixer le tasseau de soutien à plat sous le premier, en le faisant venir en butée contre le carrelage. Avant de le mettre en place, chanfreinez son arête inférieure et vernissez-le.

Tracer les lignes de perçage

Tracer les lignes de perçage

Placez les dessus et dessous côte à côte. À l’aide d’un trusquin ou de cales “maison”, tracez sur chaque tablette les lignes de perçage et reliez-les d’équerre pour marquer les axes.

Percer

Percer

Pour percer à travers face, posez les planches sur un panneau martyr ou des tasseaux. Utilisez une mèche au diamètre des vis, et forez bien droit en maintenant les tablettes sur leurs supports.

Assembler

Assembler

Assemblez les dessus et dessous avec le fond, puis ajoutez les côtés. Pour vous faciliter la tâche, percez des avant-trous dans les tablettes en fraisant les entrées comme précédemment.

Poser le bandeau supérieur

Poser le bandeau supérieur

Percez des avant-trous dans le bandeau supérieur et tracez sa ligne de pose. Astuce pour le maintenir en place lors de sa fixation, collez au dos une large bande d’adhésif double-face.

Ancrer le bandeau supérieur

Ancrer le bandeau supérieur

Le bandeau positionné, percez au travers ses trous de fixation murale avec la perceuse équipée d’un foret à béton. Pour l’ancrer, il suffit d’enfoncer ensuite des chevilles à clouer.

Percer les tasseaux

Percer les tasseaux

Ces tasseaux à deux arêtes arrondies constituent les baguettes de soutien des étagères. Percez-les à intervalles réguliers, pour les fixer sous le caisson et y poser des crochets de suspension.

Fixer le caisson

Fixer le caisson

Le caisson équipé de son bandeau bas, fixez-le sur le bandeau supérieur. L’ensemble basculant sur l’arrière, relevez l’écart à l’aide d’une petite cale biseautée pour régler son aplomb.

Caler et visser la baguette de soutien

Caler et visser la baguette de soutien

Préparez une série de petites cales identiques et glissez-les entre carrelage et tasseau bas. Vissez enfin la baguette de soutien sous le tasseau bas en la faisant un peu déborder sur l’étagère.

source: https://www.systemed.fr
retrouvez l’intégralité de l’article sur: promocuisine ( version pdf)

Je m’abonne à promocuisine

abonnez-vous à promocuisine et  recevrez toutes les nouveautés, les promotions, soldes… dans votre boite email !

« Je m’abonne »